Tag: créativité

La différence est un atout

Osons la France

Le vendredi 5 avril, j’ai assisté à la journée “Osons la France”, lancée par Aude de Thuin et ouverte avec cette phrase pleine d’optimisme : “Et si le meilleur était devant nous ?” (c’est également le titre de son dernier livre ici). De cette journée, terriblement stimulante et riche en conférences et témoignages engageants, j’ai retenu des idées et mots-clé qui reviennent souvent dans les fresques que j’ai le plaisir de réaliser.

Dans une France habituée à penser négativement (“think negativ” sont les mots notés sur mon cahier pour résumer l’enquête de Claudia Senik à lire ici), oser ne pas se comporter normalement se révèle une véritable aubaine. Alors que les actions en faveur de la diversité dans les entreprises traitent la différence comme un problème, c’est précisément le hors-norme qui doit être cultivé et valorisé : la véritable ressource de transformation, ce sont les forces qui proviennent des marges du sytème. Oser la différence, transgresser les normes, devient la posture à cultiver précieusement aujourd’hui !

Oser la différence, c’est prendre exemple sur ceux qui réussissent malgré la morosité ambiante, en dépit des obstacles sur la route ou de la défaite annoncée. Les personnes “différentes” – par leur culture, leur origine, leur chemin de vie… – privilégient une attitude distanciée qui favorise la vigilance et développe la bonne dose de curiosité nécessaire pour trouver des ressources insoupçonnées et construire, grâce à l’empathie et à un langage direct, un réseau relationnel diversifié qui permet de rebondir.

Avec la distance qui oblige à lever le pied et sortir la tête du guidon, l’innovation se manifeste par un point de vue créatif, qui résiste au jugement et à la peur d’être catalogué “asocial”, mis en valeur par la capacité à hybrider des ressources : ainsi l’innovation s’associe souvent à la tradition.

Pour compenser l’écart entre les compétences et les stéréotypes, les personnes considérées “handicapées” s’impliquent davantage en ayant un rapport soutenu à la prise de risques. Prendre plus de risques permet d’éviter le péril (auquel on n’échappe pas sans prendre de risques !), par exemple, en acceptant les dossiers les plus épineux. C’est aussi se donner le pouvoir de dire “non” pour gagner en liberté et autonomie, qualités nécessaires à l’innovation.

La réciprocité élargie : ceux qui partent perdants, pour inverser leur destin, ont souvent reçu le soutien d’une bonne fée (un parent, un instituteur, un compagnon ou être aimé…). Ce qu’ils ont reçu, ils le transmettent à leur tour, dans un élan de générosité qui permet de créer du lien, d’être à l’écoute des autres et de négocier habilement.

Être différent oblige à une plus grande flexibilité. Comme devenir co-opétiteurs (terme qui mélange compétitivité et coopération) : tout en se retrouvant en compétition sur un marché, proposer une offre mixte. Allier les compétences et créer une communauté d’acteurs-compétiteurs sera le signe de ralliement de demain. Cette communauté d’oseurs se construit sur la confiance, la transparence et le respect, en privilégiant le long terme (des contrats perdants à moyen terme se révèlent extrêmement gagnants sur le long terme) et en acceptant de redevenir compétiteurs si nécessaire.

La culture de l’aventure. Entreprendre devient une aventure qui transforme et touche l’être et la société : par leur goût pour l’analyse et l’introspection (“qu’est-ce qui fait sens pour moi ?”) et dans le but de provoquer le destin, ceux qui osent s’entreprennent en même temps qu’ils entreprennent.

Le langage de demain : Do It Yourself (DIY) ou Do It Yourself With Others (DIYWO). Parce que la débrouille se généralise, de plus en plus de produits seront fabriqués par les usagers dans des fablab (le nouvel artisanat numérique), avec l’aide des tutoriels mis à disposition par les makers. Une nouvelle économie se met en place pour pallier aux manques actuels.

Et un horizon se dessine, dans une France si merveilleusement pessimiste. En misant sur sa marge, elle peut renverser la vapeur… Y croire ! Avoir la foi signifie mobiliser des affirmations qui ne sont pas vérifiables aujourd’hui, mais qui se concrétisent au fur et à mesure du processus. Le sentiment de bonheur naît de la capacité à se projeter : pour passer du négatif au positif, il lui faut un narratif collectif tourné vers un avenir prometteur, en cultivant le plaisir à être et travailler ensemble… C’est ce que la journée “Osons la France” a défendu en proposant un progamme en continu pendant vingt-quatre heures non-stop, avec nuit festive à l’appui.

“Il y a du délire en interne !” dit un jeune entrepreneur en parlant de l’ambiance dans ses bureaux. À l’image de toutes les petites phrases dites en rigolant, que je relève dans mes fresques, ces mots spontanés sont pour moi le signe d’une grande vitalité et d’un élan porteur, sur lequel il faut miser pour transformer la et les sociétés… pour le meilleur de tous.

La facilitation graphique permet de saisir ces instantanés et de dégager les idées qui ont de la valeur tout en cultivant le “délire interne”, propice au changement. Osez la différence !

Read More

Dessinez votre futur

En dix minutes, Patti Dobrowolski démontre avec un enthousiasme déconcertant pourquoi – et comment – dessiner son futur est la meilleure façon de réaliser ses objectifs.

Ce qui nourrit l’optimisme, valeur essentielle à la motivation, c’est la capacité à se projeter dans l’avenir et à croire en sa vision. Je me souviens avoir vu un jour une vidéo diffusée au sein d’une entreprise pour laquelle je réalisais une fresque. Dans cette vidéo, le président partageait sa vision de l’avenir de la société : il y figurait en petite vignette filmée et mobile, découpée en silhouette, et son discours était illustré par des dessins au trait, le tout dialoguant de façon très dynamique et créative. J’ai été impressionnée par la conviction et la détermination de son discours, ainsi que par la mise en forme, ludique, interactive et donnant une véritable impulsion aux mots. Cette vidéo stimulait l’imagination et donnait envie de travailler dans cette entreprise !

“How do we see our futur ? Through a picture ! A picture can create movements. A picture can unite nations. A picture can pull your heart and fill you with a deep desire to do something.”

“Comment voyons-nous notre futur ? Par une image ! Une image peut mettre en mouvement. Une image peut unir des nations. Une image peut toucher votre cœur et vous remplir d’un désir profond de faire quelque chose.”

Regardez et prenez note : la démonstration de Patti Dobrowolski (en anglais, pardon les francophones) peut changer votre futur !

Rien de mieux que le dessin à main levée (tout le monde peut dessiner !) pour concrétiser sa vision, mais si vous souhaitez partager une représentation plus stylisée, easel.ly met à disposition des schémas préformatés et des symboles pour illustrer vos idées et y ajouter du texte, selon le principe très simple du “drag and drop”.

Watch

Expérimenter World Café et Open Space, deux méthodes qui ont fait leurs preuves


IRIS_WORKSHOP

Pierre Goirand et Isabelle Jacob proposent au Centre Iris, les 24 et 25 janvier prochains, le séminaire “Animer des réunions en intelligence avec Word Café et Forum Ouvert”. Vous êtes coach, consultant, médiateur, animateur, RH… Cette formation est faite pour vous aider à faciliter des réunions en grands groupes à travers ces deux approches principales de co-construction et intelligence collective.

J’aurai le plaisir de participer au module World Café le 24 janvier pour accompagner la présentation grâce à la facilitation graphique.

Ce séminaire vous intérese ? Cliquez ici, puis sur le lien qui porte le nom de la formation.

Read More

2013, Happy New Year, Do The Shift!

2013 ou comment changer de dimension, switcher de cerveau et faire circuler l’énergie créative entre les deux hémisphères pour nourrir une pensée et stratégie plus ouverte et complète. La vidéo que je vous présente a été conçue pour évoquer ce changement à un niveau personnel, mais les citations enrichissent aussi le groupe et l’organisation des entreprises. Bon voyage ! Je vous présente mes meilleurs vœux pour une année riche en inspiration, opportunités et créativité !

 

Read More

Ceci n’est pas un joli dessin…

no

Non, non, non… La facilitation graphique n’est pas une illustration pour faire joli, ni une œuvre d’art. Elle est l’expression vivante et vibrante de l’émergence d’un processus d’innovation et de création se traduisant par des questions, des émotions, des ressentis, des interconnexions, des symboles, des visions… Ce qui ressort de ces captures est de l’ordre du vivant : ni parfait, ni complètement maîtrisé. Le but n’est pas de faire un joli dessin, mais de mettre en lumière là où il y a de la vitalité et de la créativité. La beauté résulte de l’énergie qui y est traduite.

Zone de confort
Ne pas avoir peur du chaos : “Je perds mes repères… Ah ! Super !”

Quand je dessine, je suis debout et en mouvement. L’écoute active et sensorielle que j’ai développé dans ma pratique de coach* me permet de saisir les intonations, émotions et moments marquants que je traduis de façon imaginée. Les mots prennent ainsi une consistance toute particulière et participent au schéma global. Je note en particulier les paroles en l’air ou les choses dites en passant. Car les mots échappés de la pensée, les images ou symboles utilisés de façon inconsciente, sont souvent plus colorés et ont davantage d’impact et de saveur que le discours rationnel ou consensuel. C’est dans ces spontanés que se trouve la sève des élans et idées qui ont de la valeur.

*J’ai été formée à la psychosynthèse, une pratique qui permet d’être, d’interagir et d’influer sur le monde, fondée par Roberto Assagioli, qui se définissait lui-même comme un co-créateur et qui a écrit : “La psychosynthèse est une déclaration d’interdépendance”. Le but de la psychosythèse est de remettre l’homme et la collectivité dans le chemin de son évolution et accomplissement. Lire la suite ici

Read More

À propos d’intelligence…

3 D

La pensée est multiple : on ne pense pas qu’avec des mots ou des concepts. On pense aussi avec des images, des émotions, des sensations physiques, des sons, des mouvements… La facilitation graphique permet de traduire, capter et capturer les différentes formes d’intelligence. Les interactions entre ces formes et messages variés donnent du sens, créent des déclics et dynamisent le processus qui conduit à innover.
Comme le dit Ken Robinson, dans sa célèbre conférence (à voir ici) : “Nous savons trois choses sur l’intelligence. 
Premièrement, elle est variée. Nous pensons le monde de toutes les façons que nous l’expérimentons. Nous le pensons de façon visuelle, de façon auditive, de façon kinesthésique… Nous pensons de façon abstraite, nous pensons en mouvement. Deuxièmement, l’intelligence est dynamique. Si vous regardez les interactions du cerveau humain, l’intelligence est merveilleusement interactive. Le cerveau n’est pas divisé en compartiments. En fait, la créativité – que je définis comme le processus d’avoir des idées originales qui ont de la valeur – le plus souvent, provient de l’interaction de différentes façon de voir les choses. 
Et la troisième chose sur l’intelligence est qu’elle est distincte. Je suis en train d’écrire un nouveau livre appelé “Epiphany” (voir ici, The Element), qui est basé sur une série d’interviews pour comprendre comment certaines personnes ont découvert leurs talents. Je suis fasciné par la façon dont certaines personnes y sont arrivées.
Ken Robison rajoute dans une autre conférence (voir ici), à propos de la pensée divergente (divergent thinking), à savoir la capacité à explorer les idées et les possibilités d’une façon ouverte et non linéaire : les enfants en bas âge ont cette faculté pour 98 % d’entre eux ; adolescents, ils l’ont perdue pour la plupart. Ils y ont été éduqués ! Y compris à considérer toute collaboration comme de la triche. Or, la collaboration est la clé du développement…
Pour avancer et innover, encouragez et développez la pensée organique !

Read More

Dés la rentrée, une newsletter dédiée à la facilitation graphique !

Cafe+news

Parce que je suis une fervente adepte de la facilitation graphique, je lance ma newsletter dédiée à cette merveilleuse pratique : crazy visual thinking. Grâce à l’écoute active, la facilitation graphique permet de synthétiser par le dessin les mots et images utilisés lors d’une discussion. Les visuels dessinés en temps réel font fleurir et boostent le contenu dans un conversation saturée d’informations. Ils valorisent toute la saveur des idées et aident à motiver un groupe.
Pour tout savoir sur cette approche à très forte valeur ajoutée, inscrivez-vous et bénéficiez de toute la puissance du processus qui permet à chaque entreprise ou institution de se différencier.

Read More

L’artiste en action !

Au départ, une grande fresque blanche… Au fil de la réunion, la fresque se remplit de mots, de symboles, d’images, d’une perspective ou d’un chemin. Le tout représente le contenu mis en mot et vécu par les personnes présentes.
Ce qui me passionne, c’est de pouvoir être totalement disponible à l’écoute et de pouvoir saisir le sens ainsi que la portée de certains mots ou des métaphores utilisées. J’aime attraper les expressions, les paroles dites en l’air, parce qu’elles regorgent souvent d’une grande vitalité. Et au final, rien n’est laissé au hasard dans cette représentation : le sens émerge souvent de lui-même, et en plus c’est beau !

MSA_JTIE_2012-BD260

Écoute, concentration, rapidité, maîtrise, confiance… voilà quelques unes des qualités qui sont nécessaires pour pouvoir représenter en live un séminaire.

MSA_JTIE_2012-BD100

Merci à la MSA pour ces photos.

Read More

(Ré)apprendre à apprendre

Invitée par Pierre Goirand et Pascal Gayet, j’ai accompagné en tant que graphic recorder pendant trois jours la formation sur les fondamentaux de l’organisation apprenante (FOA) proposée par Sol France (Society for Organizational Learning). Dédier trois journées d’affilée à la facilitation graphique était un nouveau défi pour moi. J’ai ainsi représenté par le dessin, le temps d’un workshop résidentiel, le vécu des trente participants autour des thématiques passionnantes de la vision partagée, la co-création et la pensée systémique, en passant par les freins au changement jusqu’aux processus qui favorisent l’émergence.

*IMG_6475

*DSCN2838

Cette formation, qui se fonde sur le livre La Cinquième Discipline de Peter Senge, présente les cinq disciplines indispensables pour permettre la réalisation de projets à la fois personnels et stratégiques dans les entreprises et organisations d’aujourd’hui. Ces disciplines sont axées sur les aspirations (maîtrise personnelle et vision partagée), sur les échanges (travail en équipe, dialogue, modèles mentaux) et sur la complexité (pensée systémique). Cette nouvelle qualité de “l’apprenance” est la capacité à se remettre en cause, à créer les conditions d’un dialogue constructif pour tous et à développer les outils pour faire avancer le monde dans le sens du bien-être personnel et collectif.

*DSCN2832

*DSCN2828

Entourée des consultants et managers présents, ce fut pour moi une aventure très enrichissante dans un lieu inspirant, le Moulin d’Andé, célèbre pour y accueillir des évènements culturels, également des artistes, musicieux, cinéastes, chercheurs en résidence… Situé le long d’un des bras de la Seine, se déployant dans un grand parc arboré, ce lieu invite lui-aussi au ressourcement créatif.

*DSCN2884

*IMG_6554

Toutes les images sur l’album Flickr ici.

Read More

Faire connaissance par le dessin

Deux équipes d’une même entreprise, qui ne connaissent pas, se réunissent autour d’un projet commun. L’organisatrice de cette rencontre a fait appel à la facilitation graphique pour accompagner les échanges. La réunion a donné lieu à une véritable co-création et chaque participant en est ressorti nourri. La journée fut d’autant plus créative que le lieu choisi fut “La Bananeraie” de Michel & Augustin, un espace inspirant qui donne… la banane !

30IMG_6346

13IMG_6327

31IMG_6344

14IMG_6326

Toutes les images sur l’album Flickr ici.

Read More